Retour sur le passé historique montpelliérain : l’archiviste François Joffre

Cette semaine passée à Montpellier m’a permis de me replonger l’histoire moderne du Languedoc pour revenir sur une figure de l’archivistique au XVIIe siècle et sur un lieu de conservation du passé languedocien.

L’inventaire du Greffe de la maison consulaire

2019-09-25_franc3a7ois_joffre_by_benoit_soubeyran_03

Le premier tome est constitué d’un épais registre de 312 folios, conservé sous la cote II 10. Comme indiqué en sa première page, ce livre a été restauré en 1833, par l’archiviste de la ville de Montpellier, Mr Desmares père. Dans les treize tome d’Inventaires et Documents, le tome VI et les suivants VII, VIII, et IX sont la reprise partielle par l’archiviste Maurice Oudot de Dainville, de l’inventaire manuscrit de François Joffre rédigé en 1662.

L’archiviste François Joffre

C’est le cadre de la mission Doat – mandatée dans la seconde moitié du XVIIe siècle, par Colbert, surintendant des Bâtiments du roi, pour copier les archives de la province du Languedoc ayant un intérêt pour la couronne de France – qu’intervient le notaire et feudiste François Joffre. Il est certainement précédé d’une solide réputation d’archiviste au vu de ses précédents travaux pour les consulats de Montpellier et de Lattes, ainsi que pour le Chapitre de l’Église Saint-Pierre de Montpellier. Son Inventaire du Greffe de la maison consulaire de Montpellier (1662-1663) est d’ailleurs l’un des plus anciens inventaires de France encore en usage.

Joffre est chargé en 1670 de rédiger l’inventaire des Archives de la sénéchaussée de Carcassonne. Il réalise trois volumes d’inventaires de 1670 à 1672, destinés à la confection du terrier général du royaume, envoyés ensuite à Paris et réunis à la Colbertine en trois dossiers représentant 1395 folios, reliés initialement en basane verte. Cet inventaire, par son contenu en lien avec le Languedoc, est intégré dès son enregistrement à la collection Doat et correspond aujourd’hui aux volumes 252, 253 et 254 de cette collection.

Les archives municipales de Montpellier

2019-09-25_franc3a7ois_joffre_by_benoit_soubeyran_20

Les archives municipales de Montpellier sont situées actuellement au troisième étage de la Médiathèque Émile Zola dans le quartier d’Antigone.  Le lecteur entamant des recherches historiques à partir des documents du fonds ancien  dispose de plusieurs instruments de recherche, présents dans la salle de lecture. Ce sont d’abord les treize tomes des Inventaires et Documents, puis les classeurs BB, FF, GG et HH.

Voir aussi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s