Une bibliothèque chrétienne à Jérusalem : wikidata et classification Dewey

Mon récent rapport, Bibliothèque de la communauté assomptionniste : saisie informatique et classement Dewey, mis en ligne sur HAL  et ArXiv en septembre 2019, raconte l’histoire mouvementée et les différentes phases de classement de la bibliothèque de Saint-Pierre en Gallicante à Jérusalem. Elle s’est constituée par l’apport de différentes bibliothèques privées de Religieux de Terre Sainte. Son histoire est intimement liée à la présence assomptionniste à Jérusalem. Le travail d’informatisation réalisé à partir de 2018 a permis de clarifier le cadre de classement à partir de la classification décimale de Dewey et d’utiliser les bases de données – Wikidata, VIAF – pour améliorer le catalogue de la BNF.

Une bibliothèque chrétienne à Jérusalem

À Jérusalem, les bibliothèques chrétiennes ont une histoire ancienne. L’évêque Alexandre de Jérusalem a créé une bibliothèque pendant son mandat, dans la première moitié du IIIe siècle. C’est ce qu’indiquent les archives d’Eusèbe de Césarée, qui mentionne certaines des œuvres qu’il y a découvertes.

La bibliothèque des Assomptionnistes à Jérusalem a connu une histoire mouvementée et différentes phases de classement. Elle s’est constituée par l’apport de différentes bibliothèques privées de religieux de Terre Sainte. Son histoire est intimement liée à la présence assomptionniste en Terre Sainte puisqu’une partie importante du fonds se trouvait dans le bâtiment Notre-Dame à Jérusalem (aujourd’hui Notre Dame Center tenu par les Légionnaires du Christ).

La classification décimale de Dewey

La classification décimale Dewey (CDD) est structurée autour de dix classes principales couvrant l’ensemble du monde du savoir. Chaque classe principale est ensuite structurée en dix divisions hiérarchiques, chacune ayant dix sections de spécificité croissante

Pour le classement de la bibliothèque de Saint-Pierre en Gallicante, ce sont surtout les classes et les sous-classes liées à la religion (classe Dewey 200) qui ont été utilisées.

Wikidata et le VIAF : des outils pour dédoublonner les notices d’autorité de la BNF

Le travail de catalogage m’a permis de repérer et de signaler les doublons des notices d’autorité de la BNF. 35 notices d’autorité ont pu être corrigées par le département des métadonnées de la BNF depuis le 8 mars 2018.La procédure de dédoublonnage avait déjà été signalée dans un article de mon blog de  mars 2018 : Le catalogage et wikidata aident à corriger les notices de la BNF.

Wikidata permet en effet la centralisation des notices d’autorité. Il est facile pour un utilisateur confirmé de détecter les doublons et de fusionner des éléments. Pour éliminer davantage de doublons, il faut souhaiter que davantage d’auteurs soient présents sur Wikidata.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s