Des outils de découverte libres en bibliothèque : VuFind, Blacklight

Les outils de découverte (de l’anglais Discovery system ou Discovery tool) sont des systèmes de recherche de bibliothèques basés sur la technologie des moteurs de recherche. Ils font partie du concept de bibliothèque 2.0 et sont destinés à compléter, voire à remplacer, les catalogues existants de l’OPAC. Ces systèmes ont vu le jour à la fin des années 2000 en réponse au désir des utilisateurs de disposer d’une option de recherche plus pratique, semblable à celle des moteurs de recherche sur Internet.

Un avantage des outils de découverte est de permettre une recherche exploratoire avec une intégrabilité des technologies web. La liste des résultats peut inclure des liens vers des résultats similaires, des entrées dans des bases de données de sujets ou des articles de Wikipédia (exemple de requête sur l’outil de découverte de la bibliothèque universitaire d’Avignon)

Tous les index centraux sont commerciaux, mais l’interface de découverte avec laquelle on combine l’index général peut être un produit libre ou open source. Plusieurs ont été développées par des universités américaines et sont « combinables » avec les différents index centraux commerciaux.

VuFind

VuFind est un moteur de recherche de bibliothèque. Développé par l’Université Villanova aux États-Unis comme outil de découverte libre, il fournit à l’utilisateur une interface de recherche simple et peut remplacer un traditionnel OPAC ou même combiner plusieurs OPAC et plusieurs ressources.

La première version est sortie le 15 juillet 2010. L’outil est développée autour de connecteurs vers les principaux OPAC du marché.

Avec VuFind, le front-end peut être utilisé en combinaison avec divers index.

Blacklight

Blacklight est un moteur de recherche open source écrit en Ruby on Rails permettant de créer des interfaces de recherche avec l’outil d’indexation Apache Solr. Les bibliothèques peuvent utiliser le logiciel pour créer des dépôts institutionnels. Les musées et les Archives l’utilisent pour mettre en valeur les collections numériques. Il est aussi utilisé dans le cadre de projets de recherche d’informations.

Situation des bibliothèques universitaires en France

Il y a actuellement une répartition à peu près équitable (environ 1/3 chacun) entre les trois solutions propriétaires actuellement sur le marché (Primo, Summon et EDS) dans les établissements d’enseignement supérieur français équipés d’un outil de découverte.

Seules quelques BU se sont dirigées vers d’autres produits libres :

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s