Promenade à Séville pendant les fêtes

Séville est une destination prisée par les Français et par de nombreux touristes pendant les fêtes. Le climat de l’Andalousie et la beauté des monuments font partie des atouts de la cité des bords du Guadalquivir. La rue Mateos Gago que j’ai eu la chance de photographier est une des plus prisée du quartier de Santa Cruz. Elle sert d’entrée principale au quartier de Santa Cruz, en partant de la place Virgen de los Reyes, jouxtant la cathédrale, et se terminant par la rue Fabiola.

La rue Mateos Gago

Histoire

Elle s’appelait anciennement rue de la Borceguinería, étant le lieu de résidence des fabricants de chaussures et borceguíes, jusqu’au XVIIIe siècle. Depuis 1893, elles porte son nom actuel de rue Mateos Gago, honorant la mémoire du professeur sévillan, thélogien, prêtre, professeur de l’ancienne Faculté de Théologie de l’Université de Séville, fondateur de l’Académie Sévillane d’études archéologiques et chanoine de la cathédrale de Séville, Francisco Mateos Gago Fernandez (1827-1890).

En 1890 est né au numéro 21 de cette rue l’historien Santiago Montoto de Sedas, fils du poète et chroniqueur de la ville Luis Montoto. Sur la façade du logement, une plaque rappelle l’événement.

2018-12-25-Plaque-Luis-Montoto-by-Benoit-Soubeyran

La rue était au début du XXe siècle une voie tortueuse au point d’empêcher le trafic des roues et la procession des confréries par la même. La récemment créée Fraternité de Santa Cruz (1904) a dû utiliser divers parcours alternatifs pour accéder depuis sa paroisse au parcours officiel, puisque la sortie était impossible à travers cette rue, jusqu’à sa rénovation postérieure.

Le tracé actuel de la rue est lié aux travaux entrepris pour l’Exposition Iberoamericana de Séville en 1929, et depuis on peut admirer une belle vue de la tour de Giralda.

Bâtiments emblématiques

  • Logement du numéro 24, réalisé par l’architecte Anibal González.
  • Casa de las Conchas, placée au numéro 26, est aussi l’oeuvre de l’architecte Anbal González, qui a couvert la façade avec des éléments decoratifs ressemblant à des coquilles marines.
  • Église de Santa Cruz bâtie à partir de 1655.

La bibliothèque publique de Séville

2018-12-27-Biblioteca-Infante-Elena-de-Sevilla-by-Benoit-Soubeyran

La Bibliothèque publique de Séville (Biblioteca Pública del Estado – Bibliothèque Provinciale de l’Infante Elena de Sevilla) est une bibliothèque publique située à Séville, en Espagne. La bibliothèque a été fondée en 1959 et a occupé deux bâtiments différents, avant de trouver son emplacement actuel dans le Parc Maria Luisa. Le nouveau bâtiment est inauguré en 1999 avec 5 000 mètres carrés d’espace public. Grâce à sa conception très innovante, elle a été nominée pour un important prix européen en architecture.

Histoire

En 2011, Juan Muñoz Maïs a publié La Historia de la Biblioteca Provincial de Sevilla, une histoire de la bibliothèque depuis sa création en 1959 jusqu’en 2009. Le livre a été écrit par Juana Munoz, ancien directeur de la bibliothèque. Elle décrit les défis et les changements apportés à la bibliothèque pendant les cinquante années de la période, et les rapporte aux événements et aux changements sociaux. Le livre a été publié dans une édition limitée à 1000 exemplaires.

La bibliothèque a ouvert ses portes le 2 octobre 1959, d’abord dans des locaux fournis par la Real Sociedad Económica de Amigos del Pais. Pour son ouverture, on lui a fait un don de 15 000 volumes des 18e et 19e siècles. La bibliothèque a déménagé en 1979 pour un bâtiment situé au 19 rue Alfonso XII et a été nommé Biblioteca Pública Provincial de Sevilla (Bibliothèque publique provinciale de Séville) les vingt années suivantes. Elle déménage une fois de plus, en 1999, à son emplacement actuel, avec le nouveau nom de Biblioteca Pública Provincial de l’Infante Elena de Séville (Bibliothèque publique provinciale de l’infante Elena de Séville).

Dans son nouvel emplacement, la bibliothèque a attiré un nombre croissant de visiteurs, ce qui incite à prolonger les heures d’ouverture, même en été. En plus d’être utilisé pour la lecture et l’étude, la bibliothèque prend en charge une grande variété d’activités culturelles tout au long de l’année. Cela comprend des films destinés au jeune public, du théâtre musical et des concerts. Plus de 25 000 personnes ont visité la bibliothèque en août 2002. De juin à septembre 2011, cependant, la bibliothèque a été contraint de fermer plus tôt en raison de la crise financière. Elle n’était ouverte que de 9 h à 14 h pendant cette période. Cela a suscité les plaintes des élèves qui comptait sur la bibliothèque comme lieu d’étude et des personnes âgées ayant l’habitude de lire des documents l’après-midi ou de regarder des films.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s