La Saint Ignace de Loyola à l’Institut biblique pontifical de Jérusalem

Le 31 juillet, les Jésuites ont invité la communauté assomptionniste de Saint-Pierre-en-Gallicante avec d’autres congrégations de Jérusalem à la fête de Saint Ignace de Loyola. Une messe suivie d’un banquet dans le jardin de l’Institut avaient été organisés.

C’est l’occasion de rappeler la figure de Saint Ignace de Loyola et de présenter l’Institut biblique pontifical de Jérusalem. Ignace de Loyola prit en effet la route de la Terre Sainte en 1523. Béni par le pape Adrien VI, il parvient à Jérusalem, où il ne reste que trois semaines en septembre 1523, avant d’être prié par les frères franciscains de quitter le pays.

L’emplacement de la maison remonte au début des années 900. C’est le lieu où passaient les groupes jésuites lors de leur périple en Egypte, Israël, Turquie et Syrie,dans ce qu’on appelait les « caravanes bibliques ». En 1913, un groupe d’étudiants jésuites fait le tour du Proche-Orient, allant d’Athènes à la Haute-Égypte. Le besoin se fait sentir d’avoir en Terre Sainte, un établissement stable permettant de recevoir en séjour prolongé professeurs et étudiants visitant les lieux ou poursuivant des recherches en archéologie biblique. Plus tard, dans les années 20, le Vatican a acheté le terrain où a été construit le bâtiment que l’on voit encore aujourd’hui. Le père Alexis Mallon est le fondateur de la succursale de l’Institut biblique pontifical à Jérusalem , en 1927. Plus récemment, des accords avec l’Université hébraïque de Jérusalem ont prolongé cette collaboration et confirmé l’importance de cette implantation à Jerusalem.

Actuellement, la vocation de l’Institut, jouxtant le Consulat de France à Jérusalem, est liée à trois activités essentielles : l’accueil de l’étudiant en bible venu de Rome, la spiritualité pour les jésuites qui viennent du monde entier, et le siège de la vie communautaire des Jésuites au Moyen-Orient. Sur les quelques 16 000 membres de la Compagnie de Jésus dispersés dans 122 pays du monde, sont présents à Jérusalem et à Bethléem 10 religieux, de dix nationalités différentes, suggérant la nature internationale de l’ordre, selon l’intuition de saint Ignace.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s